Actualités

3 nouvelles publications de la SRC VibraTec

Publié le 20 février 2024


La Société de Recherche sous Contrat (SRC), VibraTec, membre de l’ASRC et de France Innovation, investit dans l’innovation en acoustique, vibration et fiabilité mécanique depuis bientôt 40 ans.

Les trois publications ci-dessous illustrent leurs axes de développement R&D parmi les plus récents.

Bruit aérodynamique ferroviaire
La réduction des émissions de gaz à effet de serre des secteurs du transport passe par une augmentation du trafic ferroviaire. En 2020, la Commission Européenne a défini des objectifs : doublement du trafic haute vitesse en 2030, triplement en 2050 (ref. Europe’s Rail Joint Undertaking, Master Plan, October 2021). Dans ce contexte, la contribution du bruit aérodynamique des trains va se renforcer en comparaison du bruit de roulement.  Ce papier présente des méthodes de calcul afin d’estimer la contribution du bruit d’origine aérodynamique généré par les bogies.

Consultez : Bruit aérodynamique ferroviaire

Détection précoce des défauts de roulements
La détection précoce des défauts de roulements est l’une des préoccupations majeures de l’industrie, mise en avant l’augmentation des vitesses de rotation des composants. De nombreuses méthodologies de post-traitement basées sur différents types de capteurs ont été proposées dans le passé, sans qu’aucune d’entre elles ne se distingue réellement de la méthode classique d’analyse de l’enveloppe d’un signal accélérométrique. Cet article présente une méthode de diagnostic originale qui, associée à l’analyse de la vitesse angulaire instantanée, apporte une nouvelle contribution au sujet.

Consultez : Détection précoce des défauts de roulements

Bruit des machines électriques.
Les machines électriques et les réducteurs associés émettent des bruits  dits bruits  « de sirène » ou de « sifflement », à composantes tonales aigües très pénalisantes en termes de perception sonore. Ce type de bruit prend une part croissante dans tous les secteurs industriels du fait de l’électrification massive. Des méthodes de calcul permettent d’estimer et de réduire ces bruits dès le stade de la conception. Cependant, les tolérances de fabrication et d’assemblage peuvent annihiler en partie les gains acoustiques obtenus. Il est alors important de dégager des géométries optimales robustes vis-à-vis de ces tolérances. Ce papier détaille des approches méthodologiques pour l’optimisation robuste des bruits émis par les moteurs électriques et les réducteurs.

Consultez :  Bruit des machines électriques