Magazine 360° R&D

360°R&D propose un panorama des activités et des projets de nos membres tout en traitant de sujets liés à l’écosystème de la R&D et de l’innovation.

Vous pouvez recevoir le magazine chaque trimestre directement par e-mail en vous abonnant.

Disponible en version papier et téléchargeable en ligne, le magazine 360°R&D est un puissant atout pour cerner les réalisations actuelles et le potentiel des technologies. Il est destiné aux entreprises qui recherchent des solutions technologiques innovantes et aux acteurs de la recherche et de l’industrie.

Numéro 25

L'édito

Le 10 décembre 2019, nous allons assister à une première : France Innovation Meetings. Une première à plusieurs titres : il s’agit de la première convention d’affaires organisée 100% en ligne dans le domaine de la recherche et de l’innovation. D’autre part, il s’agit de la 1ère convention d’affaires organisée par le binôme ASRC/France Innovation. Nous avons le désir de voir près de 1000 rendez-vous individuels se tenir au cours de cette après-midi du 10 décembre. Prestataires privés de R&D, entreprises innovantes de toutes tailles et de tous secteurs, sociétés de conseil, financeurs sont les bienvenus à cette occasion. L’innovation s’inscrit dans un processus contrôlé mais qui doit laisser la part belle à d’heureuses rencontres. C’est bien là notre volonté : faire naitre et nourrir des projets, des ambitions, des collaborations, donner vie et corps à de belles histoires qui commencent par un simple échange en webcams distantes de plusieurs dizaines ou centaines de kilomètres.
Pour rejoindre l’évènement, tout se passe ici : www.france-innovation-meetings.fr
Peut-être que les prochaines success stories qui viendront alimenter les colonnes du 360°R&D seront issus de Meetings. D’ici là, bonne lecture de ce numéro 25.

Numéro 24

L'édito

De magnifiques projets ne verraient pas le jour sans le soutien de la puissance publique. Que cela soit pour le ressourcement des SRC ou pour les projets collaboratifs associant science, technique et « business » qui permettent de monter l’échelle de la maturité technologique, l’accompagnement régional, national ou européen est nécessaire. Ces dispositifs financiers (mais pas que) incitent, font effet de levier, permettent d’aller plus vite et de prendre des risques.

À l’échelle européenne, les discussions sont déjà largement engagées autour du programme Horizon Europe qui viendra prendre la suite d’Horizon 2020 à compter de janvier 2021. La Commission européenne utilise les années 2019 et 2020 pour lancer des initiatives pilotes qui servent de test avant un déploiement plein régime en 2021. C’est le cas de l’Enhanced European Innovation Council (EIC) pilot H2020 qui dessine la volonté de soutenir tout au long du continuum : de la recherche vers la commercialisation en passant par le changement d’échelle d’une innovation.

Le pilote EIC est construit autour du regroupement d’instruments existants ou subissant des aménagements plus ou moins importants : les projets amont type FET-Proactive ou FET-Open deviennent l’EIC pathfinder pilot, les projets de type Instrument PME s’appellent désormais EIC Accelerator Pilot et peuvent être soutenus en plus de la subvention maximale à 2,5 M€ par une intervention en capital jusqu’à 15 M€.

En complément, on trouve au sein de l’EIC pilot, les projets de type Fast Track to Innovation (FTI) et les Horizon Prizes. Tout comme nous le faisons régulièrement sur des dispositifs opérés par Bpifrance ou l’Ademe, nous nous attachons à vous informer au mieux de ces opportunités en notre qualité de Point de Contact National PME.
Bonne lecture de votre magazine.

Numéro 23

L'édito

Bpifrance a publié récemment une cartographie de plus de 230 startups ou PME innovantes créées à partir de 2008 qui offrent des solutions en matière de dispositifs médicaux (hors DM de diagnostic in vitro). Nous avons fait l’exercice de demander à un échantillon de 23 membres s’ils ont accompagné certaines des entreprises listées dans le cadre de projets de R&D pour le compte de tiers ou encore par des activités de conseil.

Nous arrivons à l’incroyable taux de couverture de plus de 40%. Ce qui démontre la place essentielle que tiennent nos membres aux côtés des entreprises innovantes. Ici, la medtech, mais de toute évidence l’ensemble des filières industrielles est concerné par les expertises de nos membres.

Nous étions partenaire de la journée Big Bang Éco organisée par Le Figaro le 27 mars 2019. La coloration donnée à cette journée avec les 4 thématiques suivantes - les innovations, la voix, l’espace, l’argent - produit un effet miroir avec l’impact de nos membres en matière d’innovation ou de transformation au service des organisations. Il suffit de suivre régulièrement les illustrations présentées dans nos colonnes.

En matière d’argent et plus précisément de soutien à l’innovation, notre partenaire historique, Bpifrance, a une place prépondérante dans le paysage avec un large continuum de financements tout au long de la vie de l’entreprise. Nous vous informons régulièrement des différentes opportunités de financement qui s’offrent à vous. L’ADEME, en tant qu’opérateur du Programme d’investissements d’avenir, nous a fait confiance pour valoriser les récents appels à projets : Concours d’innovation (Bpifrance et FranceAgriMer en sont également opérateurs en fonction des thématiques), Démonstrateurs ou encore Transports et mobilité. Plus de 500 entreprises ont suivi ces sessions d’informations

Numéro 22

L'édito

Fin 2010, la France prépare le déploiement d’un système européen de vérification des performances des éco-technologies innovantes : ETV pour Environmental Technologies Verification system. Une étude visant à apporter des éléments de réponse quant aux modalités de mise en place d’un tel système est menée. L’ASRC est interrogée. Nous consultons nos membres et de potentiels utilisateurs pour jauger la pertinence du modèle et nous remettons nos suggestions.

Fin 2011, j’ai le plaisir de remettre un Prix à la très jeune entreprise Fluidion qui sera d’ailleurs l’année suivante lauréate du concours national d’aide à la création d’entreprises de technologies innovantes 2012 organisé par le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche et OSEO (aujourd’hui Bpifrance). À l’époque, le soutien de l’ASRC a permis à l’entreprise de collaborer dès 2012 avec un de nos membres Adeneo (aujourd’hui Centum Adeneo) pour développer un prototype de carte électronique autonome permettant le télé-déclenchement d’un cycle de mesure d’analyse de l’eau.

Comme l’avait rappelé le fondateur dans les colonnes du numéro 1 de 360°R&D, ce prototype était nécessaire pour séduire les investisseurs et mettre en valeur les avantages de la technologie brevetée de Fluidion.  En 2018, la société Fluidion obtient la vérification ETV avec succès pour son échantillonneur automatique de milieux aquatiques. Grâce à cette ETV, l’entreprise peut garantir à ses clients la bonne représentativité des échantillons sur toute une gamme de produits basés sur cette technologie. Cette vérification a été assurée par… Rescoll, un de nos membres, qui fait partie des rares entités pouvant délivrer l’ETV.

Cet exemple synthétise nos missions quotidiennes : porte-voix et force de proposition en matière de politiques publiques en faveur de la recherche et l’innovation, porte d’entrée vers un écosystème performant, mises en relation avec les acteurs privés qui jouent un rôle majeur dans les projets de recherche et d’innovation, un soutien fructueux aux entreprises innovantes.

A l’initiative de l’ASRC, l’ambition de France Innovation est d’accroître l’ampleur et l’envergure de nos missions.

Rejoignez-nous !

Numéro 21

L'édito

Chers lecteurs,
Au fil des numéros de 360°R&D, vous avez la possibilité de rentrer au cœur de projets que les membres de France Innovation accompagnent. Parmi ces projets, nombreux sont ceux qui se nourrissent de recherche amont et qui s’inscrivent dans un processus d’industrialisation lourd notamment en raison du « scaling-up ». Ces projets nécessitent des besoins en investissement très importants mais patients et souvent l’identification du potentiel commercial s’affine à chaque pas. Ces projets sont des projets Deep Tech. C’est une dimension du quotidien des prestataires privés de R&D et d’innovation que nous représentons. Le premier magazine 360°R&D a été publié en 2012. Déjà, ces projets étaient dans nos colonnes sans les qualifier ainsi.
Il y a peu de temps, l’État a annoncé le lancement du plan Deep Tech de Bpifrance. C’est près de 1,8 milliard d’euros injecté sur cinq ans dont 44% seront alloués en financements additionnels, et 56% en fonds de fonds et en investissements directs et ainsi assurer un continuum dans le financement.
Ce travail à l’échelle du pays doit s’appuyer sur l’écosystème. Il est nécessaire de travailler en étroite collaboration avec l’ensemble des organismes publics de recherche et les universités mais il ne faut pas oublier le rôle que jouent les acteurs privés comme ceux représentés par France Innovation. Passer de la maquette du laboratoire ou de la preuve de concept jusqu’à l’industrialisation n’est pas un travail aisé. Il réclame des fonds mais aussi des compétences réelles qui sont polies avec et par le temps. Le succès de ce plan ne peut pas se limiter à l’éventuel succès d’un effet booster en matière de création de start-ups. Cela va bien au-delà.
Bonne lecture de ce nouveau numéro du magazine 360°R&D.

Numéro 20

Numéro 20

L'édito

Chers lecteurs,
Vous avez entre les mains le 20 ème numéro de votre magazine 360°R&D.
Conçu fin 2012, les rubriques, la maquette ont évolué au fil des numéros mais l’ADN reste inchangé :
les acteurs privés de la R&D et de l’innovation au service de l’économie.
Plus de 200 belles histoires ont été relatées dans nos colonnes, des grands témoins ont délivré leur point de vue et les lecteurs ont su rester fidèles. Mais derrière ces constats flatteurs, se cachent des choses plus étonnantes et remplies d’enthousiasme. Le magazine est dépassé par ses propres objectifs et devient le témoin à de maintes reprises d’une ambition nouvelle : nouer des partenariats. Ou comment une information froide comme celle d’un magazine permet de dépasser ses propres frontières. Il n’est pas rare que nous soyons contactés par des entreprises qui, à la lecture du magazine, s’interrogent sur la possibilité de développer une solution propre à son activité mais inspirée par les retours d’expérience que nous présentons.
Plus que jamais, votre magazine est le reflet des volontés des associations qui le portent.
Autour du magazine, il y a ainsi un univers qui peut s’appréhender sous différents angles : promouvoir le métier de prestataire privé de R&D et d’innovation (technologique et non technologique), mettre à disposition de l’information qui se transforme en connaissance sur des sujets présentant des enjeux forts (ex. financement, propriété intellectuelle, etc.) prenant la forme de webinaires, valoriser les travaux à succès et enfin les mises en relation entre donneurs d’ordre (indépendamment de leur taille) et les prestataires privés basés sur la confiance d’un tiers neutre. Nous vous invitons à découvrir cet univers sur www.france-innovation.fr

Numéro 19

L'édito

Chers lecteurs,
Une belle histoire est en route. Très récemment, l’Association France Innovation a été créée avec le soutien de l’Association des SRC. Les constats sous-jacents à sa création sont les suivants : l’innovation a besoin de tous. ll ne peut se nourrir, émerger, grandir que parce qu’elle fait appel à différentes parties prenantes, c’est pourquoi France Innovation a vocation de réunir en son sein les entreprises qui concourent par leurs compétences au succès des innovations : créer, veiller, financer, équiper, exporter, former, recruter, communiquer, protéger et défendre, fabriquer et concevoir.
Sur ce dernier terme, concevoir, il apparaît nécessaire de réunir les sociétés privées qui ont des activités de prestations de recherche et de développement dans toutes les disciplines scientifiques et pour tous les domaines d’application. L’union fait la force. La force rend visible et audible. Ces dernières années, ces acteurs privés ont été ballotés au gré des politiques publiques avec des dommages considérables. Des conditions favorables à l’exercice de ce métier doivent être rétablies, la France innovante et industrielle ne peut se permettre de perdre une corde à son arc.
Le magazine 360°R&D sera ainsi amené à évoluer en couvrant un spectre plus large tout en conservant ses origines revendiquées.