Actualités

Acceptables Avenirs développe Concert’eau® pour favoriser l’acceptabilité sociétale des projets de territoire

Publié le 26 juin 2019


Récompensée en 2018 par le prix Innovation de la plateforme européenne WssTP pour la catégorie « Gouvernance de l’Eau », Acceptables Avenirs poursuit le développement de Concert’eau®, un outil d’aide à la décision destiné à favoriser l’acceptabilité sociétale d’implantations industrielles sur un territoire.

L’outil Concert’eau® a été développé à partir des résultats du projet de recherche européen éponyme (programme Life) initié par Philippe Vervier, alors directeur de recherche au CNRS. Ce programme visait à définir des options de pratiques agricoles qui permettent de concilier la viabilité économique des grandes cultures et le respect de la qualité des eaux de surface, notamment vis-à-vis des nitrates et des pesticides. Le projet a été mené dans le département du Gers et associait des chercheurs de toutes les disciplines, des citoyens, des services de l’état, des institutionnels et des agriculteurs.

Concert’eau® est un outil d’évaluation multi-critères qui permet de définir un projet optimal du point de vue économique, du respect de l’environnement (et des contraintes réglementaires) et des attentes des citoyens.

Cette approche basée sur la concertation entre les parties prenantes d’un projet est depuis portée par Philippe Vervier et son équipe au sein d’Acceptables Avenirs, créée en 2010 près de Toulouse. Depuis sa création, l’entreprise continue de développer et d’améliorer l’outil Concert’eau®. Ainsi, une plateforme de dialogue dématérialisée est actuellement en développement, grâce au soutien de la Région Occitanie, afin d’ouvrir la possibilité au maximum de citoyens de participer au dialogue.

Par ailleurs, Acceptables Avenirs a élargi sa capacité d’action et propose aujourd’hui aux industriels et aux institutionnels une panoplie d’outils destinés à évaluer et favoriser l’acceptabilité sociétale des projets de territoire dans des domaines d’activités variés (extraction de matériaux, énergies renouvelables…).

Selon Acceptables Avenirs, la question de l’acceptabilité d’un projet doit se poser très en amont, et le porteur de projet doit anticiper les risques de contestation de son projet afin d’être en capacité de le faire évoluer pour une intégration réussie sur le territoire.

Grâce au soutien de la Région Occitanie et de l’ADEME et à travers un partenariat avec le laboratoire de sociologie CERTOP-CNRS (Universités Toulouse Jean Jaurès et Toulouse 3 Paul Sabatier), Acceptables Avenirs a développé un test d’acceptabilité à destination des porteurs de projet. Celui-ci permet de définir le niveau d’acceptabilité du projet avant même qu’il ne soit engagé sur le territoire. A partir des réponses apportées par le porteur de projet à un simple questionnaire, un algorithme évalue le niveau d’acceptabilité du projet en l’état et permet d’aider le porteur de projet en lui proposant des recommandations pour la suite de la démarche. Il s’agit d’un réel atout pour le porteur de projet qui peut ainsi préparer au mieux son implantation locale, en anticipant les risques d’opposition et en se préparant au dialogue avec le territoire.

« L’acceptabilité ne se décrète pas, c’est un processus dynamique » explique Philippe Vervier, CEO d’Acceptables Avenirs, aussi « faut-il donner aux porteurs de projets des outils qui leur permettront de prendre conscience des risques de contestation auxquels ils sont confrontés afin de se préparer au mieux au dialogue avec le territoire ».

Membre(s) de France Innovation impliqué(s) dans cette collaboration
Inscrivez-vous à notre lettre d'informations

Inscrivez-vous à notre lettre d'informations

Vous recevrez toutes les informations de France Innovation directement par e-mail : actualités, webinaires, magazine...

Vous êtes bien abonné(e) à notre lettre d'informations.