Actualités

Cedrat Technologies et Avnir Engineering lauréats du projet européen Fast-Smart

Publié le 17 juillet 2020

Cedrat Technologies - Avnir Engineering - Fast Smart

Le projet Fast-Smart (FAST and Nano-Enabled SMART Materials, Structures and Systems for Energy Harvesting) est un projet collaboratif financé par la Commission européenne par le programme-cadre Horizon 2020. Il a débuté en avril 2020 pour une durée de 4 ans. Coordonné par l’université de Srathclyde, le projet réunit 13 partenaires dont les membres de France Innovation, Avnir Engineering et Cedrat Technologies. L’ambition de ce projet est de développer des systèmes innovants de récupération et de stockage d’énergie robustes et fiables.

Diviser par deux les émissions de gaz à effet de serre et le volume des déchets s’inscrit dans les enjeux environnementaux auxquels l’Europe doit répondre. Aujourd’hui, de nouveaux usages émergent sur le marché et l’Europe s’empare du sujet de la récupération et du stockage d’énergie. Les matériaux intelligents ont d’ores et déjà montré tout leur potentiel pour réduire sensiblement la consommation énergétique mais la mise en œuvre reste limitée en raison de la fiabilité des matériaux et de la dépendance du marché vis-à-vis de matériaux rares dont les coûts de fabrication sont élevés.

Avec le projet Fast-Smart, l’ambition européenne est de promouvoir une large mise en œuvre de l’Internet des objets (IoT) et du numérique en introduisant sur le marché des nouveaux produits de récupération d’énergie conçus et fabriqués en Europe et ainsi d’étendre le leadership européen. Cedrat Technologies et Avnir Engineering se sont associées pour mettre au point et qualifier un nouveau produit de récupération d’énergie alliant robustesse et fiabilité.

Cedrat Technologies est leader mondial en actionneurs piézoélectriques, capteurs, système mécatroniques et de détec-tion. La PME met au point des actionneurs piézoélectriques dont les
propriétés sont intéressantes en termes de robustesse et de conversion électromécanique.

« Rapidement, nous nous sommes approchés d’Avnir Engineering capable de qualifier des systèmes pour des environnements exigeants » précise Alexandre Pagès, Business Engineer de Cedrat Technologies.

Avnir Engineering offre une expertise en dynamique rapide des structures en vibration, choc et acoustique, en matériaux et leurs fatigues, et en Compatibilité ElectroMagnétique (CEM). Ces études s’intéressent principalement aux équi-pements embarqués aéronautiques et spatiaux.

« Elle a ainsi développé, dans le cadre de projets collaboratifs type FUI, RAPID ou CORAC des démonstrateurs opérationnels d’énergie de secours pour aéronefs basés sur des technologies de pile thermique ou un système de monitoring des sondes anémométriques embarquées sur aéronefs », confirme Sophie Baudin, Docteur en traitement de signaux chez AVNIR Engineering.

L’expérience d’AVNIR Engineering aussi bien dans les simulations numériques que dans la conduite d’essais en environnement vibratoire, climatique ou encore CEM, va lui permettre de réaliser la qualification des systèmes de récupération d’énergie développés dans ce projet européen.

« En qualité de SRC, notre forte expérience et notre recherche dans le domaine du spatial nous confèrent excellence et montée en compétences permanentes » précise Alexandre Pagès. Si aujourd’hui, il n’existe pas de solution robuste et mature en récupération d’énergies vibratoires, la fiabilisation et l’industrialisation des sys-tèmes en environnement sévère est dans l’ADN de la SRC Cedrat Technologies. En effet, « il n’y a pas pire contrainte que le lancement d’une fusée pour apprécier l’environnement vibratoire d’un système. Cette expertise nous confère un avantage sur le sujet » argue Alexandre Pagès.

Le projet vise aussi la mise à l’échelle de nouvelles techniques de nano-fabrication en série pour mettre au point des matériaux intelligents. Ces derniers permettront de fabriquer des composants pour des applications de récupération, de production et de stockage d’énergie et d’améliorer la qualité des matériaux ainsi que leur fiabilité structurelle. Les coûts de matériaux et de traitement seront réduits de 30% en améliorant l’efficacité de traitement des matériaux, tout en se concentrant sur des matériaux moins chers et largement disponibles comme le piézoélectrique. Les industriels du ferroviaire s’intéressent déjà à ce projet prometteur. Sont également visées des applications dans l’aéronautique, la défense et le maritime.

Membre(s) de France Innovation impliqué(s) dans cette collaboration
Logo - Avnir Engineering Cedrat Technologies
Inscrivez-vous à notre lettre d'informations

Inscrivez-vous à notre lettre d'informations

Vous recevrez toutes les informations de France Innovation directement par e-mail : actualités, webinaires, magazine...

Vous êtes bien abonné(e) à notre lettre d'informations.