Fil d'actualités

Iocène contribue à rendre plus vivant la mise en lumière des spectacles vivants

Publié le 18 octobre 2018


L’expertise en fusion de données de Iocène a contribué à la mise au point pour le compte de la startup Studio Novum d’une solution innovante de pilotage des projecteurs sur une scène de spectacle. Cette solution permet à la fois de réduire le temps fastidieux de mise en place et de rendre plus dynamique la mise en lumière.

De quoi s’agit-il ?

[Studio Novum] Notre idée originale est de pouvoir faire suivre par un ensemble de projecteurs robotisés les mouvements d’artistes sur scène en temps réel. A l’heure actuelle, deux solutions coexistent, soit un seul faisceau est piloté par une personne, c’est le cas de la poursuite, soit les trajectoires des faisceaux sont préprogrammées et les artistes sont contraints de les respecter.

Ce que nous développons c’est une gamme de produits adaptés, systèmes électroniques et logiciels, permettant de réagir en temps réel aux mouvements d’un ou plusieurs d’artistes.

Pourquoi avoir fait appel à Iocène ?

Nous avons fait appel à Iocène initialement pour son expertise en fusion de données de capteurs inertiels. Nous nous sommes rapidement aperçus que la collaboration pouvait s’étendre à d’autres technologies (radio, vision…), et que Iocène ne se bornait pas à répondre à un cahier des charges mais avait également un rôle très appréciable de conseil en amont sur les axes technologiques envisageables.

Quels sont les fruits de votre collaboration ?

[Studio Novum] A ce jour nous avons déjà développé deux algorithmes majeurs. Le premier permet de calibrer de manière automatique la position et l’orientation des projecteurs. Cela offre un gain de temps précieux lors de la mise en place des spectacles. Le second permet de faire suivre de manière dynamique à un ensemble de projecteurs robotisés, le faisceau de la poursuite. Cela ouvre de nouvelles perspectives considérables aux artistes et aux créateurs de lumières.

Ces deux solutions ont déjà été exploitées ; en particulier, lors de la cérémonie d’ouverture des championnats du monde de natation en 2017.

Quelles ont été les compétences mises en œuvre ?

[Iocène] Nous avons développé des algorithmes adhoc nécessitant à la fois une modélisation mathématique pointue (géométrie projective) et répondant aux contraintes temps réel des systèmes embarqués. Nous accompagnons également Studio Novum dans la sélection des technologies (caméra, radio, inertiel) les plus appropriées à leur besoin de géolocalisation et leur mise en œuvre sous la forme de systèmes électroniques.

Quels sont vos nouvelles perspectives ?

[Studio Novum] Nous sommes déjà en discussion auprès de fabricants de matériel pour l’intégration de ces solutions au sein de leurs matériels.

[Iocène] Par ailleurs, notre collaboration se poursuit, nous avons de nombreuses idées afin d’ouvrir encore les perspectives, proposer des solutions de suivi encore plus fluides, encore plus dynamiques et s’affranchir de certaines étapes fastidieuses de calibration.

Inscrivez-vous à notre lettre d'informations

Inscrivez-vous à notre lettre d'informations

Vous recevrez toutes les informations de France Innovation directement par e-mail : actualités, webinaires, magazine...

Vous êtes bien abonné(e) à notre lettre d'informations.