Actualités

La SRC Valotec participe au développement de Flowtens

Publié le 7 novembre 2022


FLOWTENS : Stimuler, contrôler, mesurer

En Europe, les troubles urinaires comme l’incontinence touchent 45 Millions d’adultes. La prévalence de cette pathologie, qui concerne aussi bien les hommes que les femmes à tous les stades de la vie, augmente avec l’âge pour atteindre une personne sur trois âgée de plus 60 ans.

Le retentissement sur la qualité de vie peut être important. Pour y remédier, de nombreux traitements existent, qu’il s’agisse d’une incontinence urinaire par hyperactivité de la vessie, d’une incontinence urinaire d’effort, ou bien d’une incontinence qui est la combinaison des deux. 

Le dispositif Flowtens s’active et se contrôle à l’aide d’un smartphone

« La vessie hyperactive, qui peut entraîner des fuites urinaires est plus fréquente que la migraine et au moins aussi handicapante que le diabète. Pour autant, ce n’est pas une fatalité, et il existe de nombreux traitements suivant que l’on souffre d’une incontinence urinaire d’effort (liée à un défaut du plancher pelvien) ou d’une incontinence par hyperactivité de la vessie.» analyse Florent Papillaud, directeur fondateur de la société FLOWSTIM TECHNOLOGY.

L’arsenal thérapeutique s’étend des mesures d’hygiène de vie (rééducation périnéale, perte de poids, limitation des apports hydriques) jusqu’à la chirurgie (comme la pose d’un « Pacemaker de vessie ») en passant par des traitements pharmacologiques ou la rééducation par stimulation nerveuse. C’est sur ce dernier segment que s’inscrit FLOWTENS. Les études cliniques ont montré que la stimulation électrique du nerf tibial postérieur, une à deux fois par jour pendant 20 minutes, pendant une durée initiale de 3 mois réduit les symptômes d’hyperactivité vésicale et améliore la qualité de vie.  Le principe est le « parasitage » par l’électrostimulation des informations nociceptives (sensorielles) qui transitent par la moelle épinière et viennent perturber le contrôle de la fonction vésicale. La stimulation du nerf tibial postérieur, dont l’émergence se situe à proximité du centre mictionnel au niveau du sacrum, interagit favorablement sur les perturbations nerveuses liées à cette affection. Le nerf tibial postérieur est accessible aux électrostimulations externes au niveau de la malléole interne de la cheville.

Avec la SRC VALOTEC, FLOWSTIM TECHNOLOGY a mis au point FLOWTENS. Ce dispositif est constitué de deux électrodes auto-adhérentes et réutilisables, fixées sur une chevillière (Brevet N°2004999). Elles se placent naturellement au niveau des deux points à stimuler. Ces électrodes sont reliées à un boîtier de petite taille, qui fournit à la fois l’énergie électrique et le système de contrôle des stimuli. Ce boîtier transmet également les données à une application smartphone dédiée pour le suivi du patient. 

VALOTEC est spécialiste du développement de dispositifs médicaux pour tiers, notamment sur des dispositifs utilisant de l’énergie (classes de risque 2A, 2B et 3) et accompagne les projets jusqu’à l’obtention du marquage CE nécessaire à la commercialisation. 

« Dans un premier temps, chez VALOTEC, nous avons étudié la faisabilité technique du concept proposé, identifié les difficultés et circonscrit les questions de sécurité. Nous avons accompagné toutes les phases de développement de ce produit en apportant autant notre expertise technique que réglementaire » confie Grégory Vaucoux responsable du projet chez VALOTEC.

Ce dispositif facile d’utilisation peut être porté avec discrétion et utilisé pendant des activités de la vie courante. L’interface avec un smartphone assure un contrôle aisé et peut fournir au médecin traitant tout l’historique de ses activations. Le praticien dispose ainsi d’un suivi infaillible de l’observance de ses patients à la thérapie. Cette fonction est aussi particulièrement intéressante pour les recherches cliniques qui pourront utiliser des données fiables sur la compliance des patients.

Pour Florent Papillaud, la phase de développement est arrivée à son terme « Nous avons développé ce produit depuis 2 ans sur fonds propres et avec des prêts et des aides pour l’Innovation de Bpifrance et des aides de la région Aquitaine. Actuellement nous approchons de la certification CE et de la fabrication en série. Nous achevons le dossier avec l’aide de VALOTEC et nous espérons pourvoir être notifié au printemps 2023 et lancer la commercialisation de FLOWTENS immédiatement après ».