Actualités

L’industriel Braskem renouvelle son partenariat avec la PME Altar

Publié le 14 octobre 2019


Braskem leader mondial de la production de biopolymères engagé en faveur du développement durable renforce sa stratégie en matière de recherche et de développement de produits chimiques renouvelables. L’industriel brésilien renouvelle son partenariat avec Altar, entreprise spécialisée dans le développement automatisé de microorganismes, avec laquelle il travaille depuis deux ans déjà.

Expert en biotechnologie, Altar développe des souches microbiennes à l’aide d’une plate-forme fluidique exclusive pour la culture automatisée de cellules. La technologie exclusive d’Altar exploite la sélection naturelle pour le développement de souches robustes aux performances améliorées.

La PME automatise donc la culture de micro-organismes sans intervention humaine, permettant ainsi de développer des caractéristiques « inatteignables avec des techniques manuelles » annonce Iuri Gouvea, coordinateur biotechnologie chez Braskem. « Les micro-organismes fonctionnent comme des biofactories et présentent des voies plus durables pour l’industrie chimique et du plastique. Le partenariat avec Altar complète notre offre en matière de biotechnologie et soutient la recherche et le développement de solutions innovantes et durables pour notre chaîne de valeur », poursuit Iuri Gouvea.

L’accord entre les deux sociétés permet de réaliser des avancées significatives pour le développement de la biotechnologie dans le monde. « Nous collaborons avec Braskem depuis 2017 comme facilitateur de ses projets d’ingénierie métabolique et les perspectives pour nos deux entreprises sont très intéressantes » indique Simon Trancart, PDG d’Altar. L’un des piliers de la stratégie de développement durable de Braskem est la construction d’un portefeuille de produits fabriqués à partir de matières premières renouvelables. En tant que leader de cette industrie, la société, qui vend déjà du polyéthylène vert et de l’EVA vert, tous deux fabriqués à partir de canne à sucre, pense que les biopolymères peuvent potentiellement capter le carbone, contribuant ainsi à réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Cette collaboration améliore les capacités d’ingénierie métabolique de Braskem dans ses différents centres de recherche et développement. « Le renouvellement de ce partenariat nous permettra de travailler avec un large éventail de projets et contribuera à renforcer notre position de leader dans la chimie du futur » conclut Iuri Gouvea.

Membre(s) de France Innovation impliqué(s) dans cette collaboration
Altar