Actualités

PYTHEAS Technology et ses partenaires développent des solutions de protection contre les vibrations efficaces, simples et robustes

Publié le 7 juillet 2020

Pytheas Technology - maillage

Financé par la DGA par le biais d’un dispositif RAPID, entre mars 2017 et novembre 2019, le projet PyDAMP a réuni l’entreprise PYTHEAS Technology – spécialisée dans le développement de dispositifs piézoélectriques – et les laboratoires du LaMCoS (Laboratoire de Mécanique des Contacts et des Structures – INSA Lyon) et du LAUM (Laboratoire d’Acoustique de l’Université du Mans).

L’objectif est de développer des solutions vibratoires simples et robustes qui permettent de réduire significativement les niveaux de vibration d’une structure. Les applications sont vastes allant de la discrétion acoustique (sous-marins, frégates…) à la protection d’équipements mécaniques (machines tournantes, moteurs, …).

La plupart des solutions qui existent aujourd’hui pour le traitement des vibrations sont des solutions « passives » qui consistent à dissiper l’énergie vibratoire dans des matériaux dissipatifs de type viscoélastiques. Elles ont l’avantage d’être simples à mettre en œuvre mais leurs performances sont souvent limitées : les niveaux d’atténuation sont inférieurs à 3% et leur durée de vie est impactée par des phéno-mènes de fluage. D’autres dispositifs dits « actifs » ont également été étudiés permettant d’améliorer significativement les performances vibratoires. Il s’agit d’actionneurs permettant d’envoyer une onde opposée à la vibration que l’on souhaite atténuer. Ces solutions nécessitent donc des outils des mesures de la vibration ainsi qu’une alimentation en énergie pour fonctionner. Cette complexité de mise en œuvre est aujourd’hui un frein à leur développement.

La société PYTHEAS Technology s’est appuyée sur son savoir-faire unique dans la piézoélectricité pour innover et développer des dispositifs dits « semi-passifs » d’amortissement vibratoire. Les composants piézoélectriques permettent de convertir une vibration en énergie électrique pour pouvoir la dissiper par effet Joule ensuite. Les niveaux d’atténuation atteints en laboratoire sont supérieurs à 10% et sont donc tout aussi satisfaisants que les systèmes actifs avec des dispositifs bien plus simples. En outre, la conversion « électromécanique » qui est mise en jeu par l’effet piézoélectrique a d’autres avantages : suivi fréquentiel d’une vibration, atténuation large bande, réduction de l’encombrement du système…

Au cours de ce projet, deux dispositifs en particulier ont fait l’objet de développement en laboratoire : une suspension permettant le découplage entre une structure et une source vibratoire ainsi qu’un absorbeur de vibration basse fréquence (80 Hz). Les résultats expérimentaux sont prometteurs et ces innovations font d’ores et déjà l’objet d’industrialisation dans divers domaines d’applications : transport aérien, maritime et automobile, instrumentation de précision…

Membre(s) de France Innovation impliqué(s) dans cette collaboration
pytheas technology
Inscrivez-vous à notre lettre d'informations

Inscrivez-vous à notre lettre d'informations

Vous recevrez toutes les informations de France Innovation directement par e-mail : actualités, webinaires, magazine...

Vous êtes bien abonné(e) à notre lettre d'informations.