Fil d'actualités

Rescoll améliore le réemploi et le recyclage des batteries

Publié le 19 octobre 2018


Le projet iModBatt réunit quatorze partenaires européens au sein d’un consortium coordonné par le basque CIDETEC Energy Storage. L’objectif de ce projet vise à concevoir et fabriquer une batterie modulaire pour application automobile tout en minimisant son impact environnemental.

La SRC Rescoll a un rôle majeur au sein du consortium en apportant son expertise en caractérisation et développement des matériaux à chaque étape du projet et en évaluation des impacts environnementaux via la méthodologie d’Analyse de Cycle de Vie (ISO 14040/44).

Au-delà du cahier des charges technico-économiques, le défi à relever sera d’éco-concevoir une batterie de haute densité énergétique, modulaire et économique. Le design devra anticiper une facilité de désassemblage en fin de vie afin de favoriser le recyclage et/ou le réemploi des modules et autres composants. Après une première vie dédiée à l’alimentation de voitures électriques, ces batteries pourront être réutilisées pour des applications stationnaires en seconde vie.

« Nous accompagnons les partenaires en effectuant l’analyse du cycle de vie des différents composants et en garantissant l’éco-conception », explique Blanca Palomo, chef de projet chez Rescoll.

L’amélioration de la conductivité thermique de plusieurs composants de la batterie constitue un autre enjeu de taille auquel s’attèlent les ingénieurs de Rescoll. Afin d’améliorer la dissipation thermique globale de la batterie tout en réduisant sa masse, il est étudié le fait de conférer un rôle thermique supplémentaire à certains constituants de la batterie.

« Nous travaillons actuellement à la mise au point d’un compound thermoplastique conducteur. Il s’agit ici à la fois de favoriser la conductivité thermique et d’augmenter la densité énergétique », poursuit Blanca Palomo.

L’expertise en formulation et caractérisation des matériaux de Rescoll vise à contribuer au développement de ce système de refroidissement secondaire. Les recommandations en terme de matériau seront ensuite soumises à des essais par simulation numérique menés par les partenaires MIBA et l’Austrian Institute of Technology.

Un prototype de batteries doit voir le jour en mars 2019. Des essais vont être menés sur une Renault Zoé, avant que la batterie ne soit désassemblée puis customisée et transférée vers un véhicule e.GO Life LEV. Un deuxième scénario de réutilisation concernant la transfert du véhicule e.GO vers une application stationnaire de TYVA sera également étudié.

Inscrivez-vous à notre lettre d'informations

Inscrivez-vous à notre lettre d'informations

Vous recevrez toutes les informations de France Innovation directement par e-mail : actualités, webinaires, magazine...

Vous êtes bien abonné(e) à notre lettre d'informations.