Actualités

Rescoll revisite la dépose de peinture pour l’aéronautique

Publié le 14 octobre 2019


Le projet RING (pour Revêtements Innovants Nouvelle Génération) vise à développer des nouveaux revêtements fonctionnels et à y associer des procédés innovants de mise en œuvre pour les étapes de finition de la fabrication des aéronefs. La SRC Rescoll est partie prenante de ce projet.

Les étapes de finitions des aéronefs sont réalisées via la dépose d’une peinture de finition (top-coat) et l’ajout d’un logo ou d’une inscription par une nouvelle étape de marquage ou de dépose d’un autocollant. À l’heure actuelle, ces dernières étapes nécessitent une opération de ponçage et de réactivation du primaire anticorrosion avant l’application de la peinture finale et l’habillage des appareils. Ceci produit des poussières CMR (cancérogène, mutagène et reprotoxique). Afin d’éviter ses émanations dangereuses et d’automatiser certaines étapes contraignantes ou nécessitant la maitrise du procédé, Airbus Group, Airbus Helicopters, Alpilles Automation, CLID Systèmes, Dassault Aviation et la SRC Rescoll se sont associés dans le cadre du projet RING (Corac /PIA – Programme des Investissements d’Avenir – intitulé Usine Aéronautique du futur) pour développer d’ici 2021 de nouveaux procédés de finition.

Rescoll est une société de recherche spécialisée dans les essais et la recherche industrielle pour des applications de matériaux polymères. Installée en Nouvelle Aquitaine, la SRC intervient dans ce projet afin de développer un primaire d’adhé-rence et des encres décoratives et de marquage.

« Le primaire d’adhésion doit garantir la compatibilité chimique et la bonne adhésion inter-couche pour remplacer l’étape de ponçage. Les encres décoratives mises au point pour le marquage doivent quant à elles offrir une compatibilité chimique, la polymérisation sous UV et la stabilité des couleurs » explique Florent Deliane, Expert technique – Smart Coatings Technologies de Rescoll.

La PME dispose de tous les moyens d’essais et certifications pour répondre aux exigences du cahier des charges aéronautique. Rescoll réunit donc un laboratoire dédié à la formulation de produits liquides comme la peinture et équipé de moyens adaptés pour des opérations de mélange, dispersion de charges fonctionnelles ou encore de caractérisation liquide (granulométrie, viscosité, tension superficielle) et sur peinture (adhésion, rayure, couleur, …) et un laboratoire dédié à la mise en œuvre de peintures comprenant une cabine de pulvérisation ainsi qu’un robot de peinture équipé d’une tête de dépose. Ces nouveaux moyens permettent désormais de déposer de manière automatisée des peintures via la technique de projection au bol électrostatique.

« Il s’agit d’une technique de peinture par pulvérisation qui permet d’atteindre des rendements de conversion (peinture utilisée/ peinture déposée) de plus de 90% contre 50% au maximum pour de la mise en œuvre traditionnelle par spray. Nous réalisons actuellement des tests avec des lots de peinture d’un litre » précise Florent Deliane.

Un des objectifs du consortium est de permettre un marquage décoratif grâce à une impression par jet d’encre. La composition des encres décoratives est aujourd’hui validée et permet aux partenaires du projet de développer la tête d’impression. Quant au primaire, sa composition a été également validée et le consortium se focalise désormais sur son procédé de mise en œuvre à l’aide du robot de peinture.

Membre(s) de France Innovation impliqué(s) dans cette collaboration
Logo Rescoll