Fil d'actualités

Keep’Motion contribue au succès de l’hydrolienne P66 de Guinard Energies

Publié le 12 janvier 2018


Installée à Brest, la société Guinard Energies développe depuis 2008 des hydroliennes de deuxième génération, grâce à une technologie spécifique, baptisée MegaWattBlue®.
Cette technologie innovante a été mise au point en collaboration avec l’EPFL (Ecole polytechnique fédérale de Lausanne) et le laboratoire de la DGA « Technique hydrodynamique » qui a validé l’ensemble des résultats dans le bassin d’essai du Val de Reuil. Ces tests ont permis de confirmer les performances du procédé : une accélération du courant de 30% à 40% au niveau du rotor de l’hydrolienne grâce à l’utilisation d’une tuyère aspirante, le doublement de la puissance captée par l’hydrolienne ainsi qu’une libre orientation dans le sens du courant.

Dans la gamme de Guinard Energies, le modèle P66 permet de répondre aux besoins de petits villages ou d’îles dans le cadre d’un système de production électrique hybride. Compte tenu du coût d’électricité, des impacts, de la performance, de la facilité d’installation, cette technologie est une solution parfaitement adaptée à l’électrification rurale à proximité d’une ressource hydro-cinétique.

« La puissance d’une hydrolienne est fonction de la vitesse du courant marin ou fluvial et donc de la vitesse de rotation du rotor. Ce point optimal de production doit être contrôlé en temps réel car le courant varie en permanence (vitesse, turbulence). Disposant d’une technologie d’hydrolienne très performante du point de vue hydrodynamique, nous avons souhaité développer un système de régulation et de conversion électrique à haut rendement et adapté à l’hydrolien. C’est pour cette raison que nous avons fait appel à la SRC Keep’Motion pour le développement d’un alternateur synchrone à aimant permanent compact de 3,5kW qui suit notre courbe de puissance en fonction de la vitesse de rotation de l’hydrolienne. De plus,  cet alternateur devait pouvoir  être immergé jusqu’à 10m de profondeur et avoir un faible couple de démarrage afin de l’hydrolienne démarre de façon autonome pour des vitesses de courant marin de 1.2m/s » précise Nicolas Ruiz, Responsable technique de Guinard Energies.

L’entreprise a également développé un convertisseur hybride connectable à des panneaux solaires pouvant recharger des batteries afin de fournir un réseau électrique autonome pour les zone non-interconnectées (ZNI).

Des tests en mer ont validé l’ensemble du fonctionnement et trois machines seront installées prochainement dont une pour alimenter un centre de recherche du CNRS en Guyane. Un succès qui en appelle d’autres pour Guinard Energies.

Inscrivez-vous à notre lettre d'informations

Inscrivez-vous à notre lettre d'informations

Vous recevrez toutes les informations de France Innovation directement par e-mail : actualités, webinaires, magazine...

Vous êtes bien abonné(e) à notre lettre d'informations.